RCBEL

Réseau de chirurgie bariatrique de l'est Lyonnais

Les hernies et éventrations

> Introduction

Une HERNIE est le passage d'un organe, le plus souvent l'intestin grêle, à travers un orifice NATUREL. On parle de hernie inguinale lorsque la hernie siège juste au-dessus du pli de l'aine, de hernie crurale lorsqu'elle est située en dessous du pli de l'aine et de hernie ombilicale quand la hernie est placée au niveau du nombril.

Les hernies sont des pathologies très fréquentes et bénignes dans la très grande majorité des cas. Elles peuvent apparaître à tous les âges, y compris chez le nouveau-né et touchent les deux sexes avec une fréquence plus élevée chez les hommes.

Il existe des facteurs favorisant leur apparition : ces facteurs favorisants sont essentiellement ceux qui font augmenter les pressions qui règnent dans l'abdomen comme le port de charges lourdes répétées, la constipation chronique, les difficultés à uriner (adénome de la prostate) et la grossesse par exemple. Comme toute pathologie, même bénigne, les hernies et les éventrations peuvent se compliquer à tout moment :

La principale complication des hernies est L'ETRANGLEMENT. On parle de hernie étranglée. Les signes qui doivent donner l'alerte sont l'apparition d'une douleur intense, d'apparition brutale ou assez rapide et l'impossibilité de rentrer la hernie. L'aggravation des symptômes peut conduire à l'apparition d'une OCCLUSION INTESTINALE, si l'intestin est coincé dans la hernie. Les signes sont l'arrêt des gaz et des matières, parfois associés à des vomissements. Une intervention chirurgicale est alors nécessaire en urgence.

>Les hernies inguinales

Intervention



L'intervention se réalise sous anesthésie générale, le plus souvent. La durée est de 30 à 45 minutes pour une hernie inguinale et peut être plus longue pour certaines hernies volumineuses. L'intervention est réalisée dans la majorité des cas en cœlioscopie sauf pour certaines hernies trop volumineuses.

Les avantages sont une reprise plus rapide de la vie normale et surtout l'absence de complications au niveau des cicatrices. Cette voie technique peut néanmoins dans tous les cas être transformée en une incision traditionnelle en raison de difficultés qui peuvent être rencontrées lors de l'intervention. L'intervention consiste à réduire et réintégrer la hernie ou l'éventration et à obturer l'orifice de la hernie ou de l'éventration avec une prothèse qui va servir de renfort et de protection de la paroi inguinale ou abdominale. Ces prothèses sont parfaitement tolérées par l'organisme et il n'existe pas de phénomène allergique.

Les nouvelles techniques chirurgicales et les progrès de l'anesthésie font que les traitements des hernies inguinales, crurales et de certaines petites éventrations peuvent être envisagés en chirurgie ambulatoire c'est à dire sur une hospitalisation ne durant qu'une journée. Pour cela, certaines conditions sont absolument indispensables et doivent être évoqué avec le chirurgien et le médecin anesthésiste AVANT l'hospitalisation.

Hospitalisation

L'hospitalisation dure une journée (chirurgie ambulatoire) ou 48 heures en fonction de l'option choisie en consultation. L'alimentation est normale dès le soir de l'intervention. Vous serez mobilisé dès le lendemain matin. Une sonde urinaire sera mise en place au bloc dans certains cas de hernies bilatérales.

La convalescence

L'intervention nécessite un repos de 10 à 15 jours et un arrêt de travail de 3 semaines à un mois. Les actes de la vie courante sont possibles dès le retour à domicile. Le sport est possible à compter de la 3ème semaine post opératoire. Vous revoyez votre chirurgien en consultation un mois après l'intervention.

Complications

Les conséquences immédiates sont essentiellement représentées par les hématomes post-opératoires assez fréquents mais tout à fait bénins. Il s'agit de l'apparition dans les jours qui suivent l'intervention de bleus principalement situés au niveau de l'aine et pouvant descendre dans les bourses chez l'homme. Aucun traitement n'est nécessaire en règle générale et tout rentre dans l'ordre en quelques jours. L'infection sur plaque est exceptionnelle. Le taux de récidive des hernies opérées est actuellement faible.

> Les hernies ombilicales et de la ligne blanche

Intervention

La durée est de 15 à 30 min, sous anesthésie locale ou générale. Une cicatrice de 1 à 3 cm est réalisée en regard de la hernie. La réparation de l'orifice est assurée par du fil ou une prothèse en fonction de l'âge, de la morphologie et de l'état de la paroi musculaire

Hospitalisation

Il s'agit d'une hospitalisation pour la journée ou pour 48 heures en fonction de l'option choisie en consultation. L'alimentation est normale dès le soir de l'intervention. Vous serez mobilisé dès le lendemain matin. Il n'y aura pas de sonde urinaire.

La convalescence

L'intervention nécessite un repos de 10 à 15 jours et un arrêt de travail de 3 semaines à un mois. Les actes de la vie courante sont possibles dès le retour à domicile. Le sport est possible à compter de la 3ème semaine post opératoire. Vous revoyez votre chirurgien en consultation un mois après l'intervention.

Les complications

Les conséquences immédiates sont essentiellement représentées par les hématomes post-opératoires assez fréquents mais tout à fait bénins. Il s'agit de l'apparition dans les jours qui suivent l'intervention de bleus principalement situés au niveau de la cicatrice et d'une tumefaction locale. Aucun traitement n'est nécessaire en règle générale et tout rentre dans l'ordre en quelques jours. L'infection sur plaque est exceptionnelle. Le taux de récidive des hernies opérées est actuellement faible

Les éventrations

> Introduction

Une EVENTRATION est le passage d'un organe, le plus souvent l'intestin grêle, à travers un orifice de la paroi musculaire sur une cicatrice ancienne. Il s'agit d'une rupture de la paroi musculaire. Cette complication tardive d'une chirurgie est peu fréquente mais banale et sans gravité.

Il existe des facteurs favorisant leur apparition : ces facteurs favorisants sont essentiellement ceux qui font augmenter les pressions qui règnent dans l'abdomen comme le port de charges lourdes répétées, la constipation chronique, les difficultés à uriner (adénome de la prostate) et la grossesse par exemple. Citons aussi les défauts de cicatrisation secondaire à la chimiothérapie dans les cancers.

Comme toute pathologie, même bénigne, les éventrations peuvent se compliquer à tout moment. La principale complication des éventrations est L'ETRANGLEMENT. On parle d'éventration étranglée. Les signes qui doivent donner l'alerte sont l'apparition d'une douleur intense, d'apparition brutale ou assez rapide et l'impossibilité de la rentrer. L'aggravation des symptômes peut conduire à l'apparition d'une OCCLUSION INTESTINALE, si l'intestin est coincé dans l'éventration. Les signes sont l'arrêt des gaz et des matières, parfois associés à des vomissements. Une intervention chirurgicale est alors nécessaire en urgence.

> Intervention

Elle se déroule le plus souvent sous anesthésie générale. L'intervention dure 30 min à 2 heures en fonction de la taille de l'éventration et de son contenu. Une réparation de la paroi musculaire est réalisée par des fils ou par une plaque prothétique.

> Hospitalisation

Le séjour à l'Hôpital est de 24hres à 6 jours en fonction du geste réalisé. La réalimentation est progressive en fonction de la reprise du transit intestinal, la mobilisation se fait dès le premier jour post opératoire.

> Convalescence

L'intervention implique 10 à 15 jours de repos. 3 semaines à un mois d'arrêt de travail en fonction de la profession et de l'étendue du geste réalisé. A distance, la reprise de l'activité physique et professionnelle est complète. Vous revoyez votre chirurgien en consultation un mois après l'intervention.

> Complications

Les conséquences immédiates sont essentiellement représentées par les hématomes post-opératoires assez fréquents mais tout à fait bénins. Il s'agit de l'apparition dans les jours qui suivent l'intervention de bleus principalement situés au niveau de la cicatrice et d'une tumefaction locale. Aucun traitement n'est nécessaire en règle générale et tout rentre dans l'ordre en quelques jours. L'infection sur plaque est exceptionnelle. Le taux de récidive des éventrations opérées est actuellement faible.

© RCBEL - Tous droits réservés 2018 - Contact - Mentions légales - Création site Agence Web Alteo Lyon